Cuisine française revisitée
Nourriture

La Corée du Sud réinvente la cuisine française

juin 9, 2020

Par moments la cuisine française m’a manqué, alors j’ai fait des tests que j’ai plus ou moins regretté.

Les croissants

Si tu veux manger des croissants en Corée de façon quotidienne, du pain ou des patisseries…il y’a partout des ‘Paris Baguette’. C’est une chaîne de boulangerie pâtisserie coréenne qui reprend depuis 1988 les stéréotypes de la France dans son image de marque : du bleu et blanc, une tour Eiffel sur le logo et hop on est au pays.

Mais plutôt que d’aller dans une chaîne, un coréen m’avait conseillé de me rendre chez un artisan boulanger , situé dans le centre de Séoul : Salt24.

Le croissant nature avait le goût attendu, et les crashs tests (voir ci-dessus) étaient franchement pas mal, même si du coup il n’y avait pas de comparaison possible. J’ai eu un gros coup de coeur pour le croissant au thé vert, qui lui n’avait pas un morceau de piment caché à l’intérieur.

Bref c’était pas mal, mais il faut mettre le prix, les croissants sont entre 2 à 3 fois plus chers qu’en France.

Le fromage

Je crois sincèrement que tu peux trouver du bon fromage en Corée du Sud, mais il faut vraiment le chercher. Ce que je n’ai pas fait.

Lorsque tu te rends dans des supermarchés, tu vas trouver du fromage à tartiner majoritairement ou du camembert, le tout importé et à des prix plutôt pas bon marché. Mais quand l’envie est trop forte, tu peux quand même faire des erreurs.

J’ai d’abord acheté un camembert importé d’Allemagne, c’était le plus proche de la frontière française que j’ai trouvé. Sous l’emballage en carton, vous avez encore deux emballages différents pour…une tristesse absolue. Je l’ai quand même mangé jusqu’au bout, par défi ou parce que le manque était trop fort.


Et puis lors d’une soirée dans un bar à Busan – jazz, fléchettes et ambiance cozzy – nous nous sommes mon ami et moi laissés tenter par une planchette mixte pour accompagner un crémant, délicieux celui-ci. Mon ami a trouvé la planchette très bonne et très originale, n’ayant pas de comparatif. Moi je l’ai juste trouvé très originale. (Voir ci-dessus)

Sa composition : deux portions de ‘Happy Cow’, des tranches de saucisson, un camembert dont l’intérieur avait été chauffé et mélangé à du ketchup et des morceaux de Tuc. Et en décoration des feuilles de sapin dont le barman avait fait brûler les aiguilles. Le tout était saupoudré de vinaigre balsamique. Le pire, c’est que ce n’était pas mauvais !

Par contre, même si j’ai passée une très bonne soirée, les Tuc ne remplaceront jamais le pain. JAMAIS !

Du sucre !

La cuisine coréenne n’est pas extrêmement sucrée, elle est plutôt épicée.

J’ai été étonnée par certains plats ou mets d’inspiration franco-européens, car ils étaient souvent sucrés. C’était le cas d’un pain chaud avec du miel à l’intérieur. Sans être mauvais, c’était surtout surprenant.

Ou de pizzas, comme la pizza Chicago qui était délicieuse, mais avec une pâte garnie de crème sucrée. Il faut manger lentement au risque de s’en écœurer.

C’est toujours intéressant de tester des aliments de chez toi ailleurs, mais ma conclusion sera plutôt simple : dans la mesure du possible…mangez local !

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply