Kimchi
Nourriture

Passion KIMCHI : vive les légumes fermentés !

juin 12, 2020

Le kimchi est devenu dès mon arrivée à Séoul un indispensable. Si vous ne savez pas ce que c’est, laissez-moi vous faire découvrir ma nouvelle passion !  

M + K = A
C’est quoi du kimchi ?

Le kimchi, ce sont des légumes fermentés qui sont à la base ou en à-côté de nombreux plats dans la cuisine coréenne. Véritable institution dans le pays, on peut le comparer en termes d’importance à notre pain. Comme dirait ma grand-mère, c’est un peu le ‘compagnon bâtisseur’ des coréens. (poke M.T.)

Acide un peu, piquant beaucoup ; j’en suis pourtant et contre toute attente devenue complètement dépendante. Au point d’en manger tous les jours. Tu peux en trouver partout dans les konbinis, ces épiceries ouvertes 24h/24.

Mon préféré, c’est celui avec le chou chinois fermenté (ou baechu gimchi), mais tu peux trouver beaucoup de sortes : carottes, poireaux, navet, radis…tous les légumes peuvent participer, pas de racisme culinaire.

La fermentation

Les ingrédients sont généralement ceux-ci :

Légumes + poudre de piment + sel + ail + gingembre + sauce de poisson = kimchi

C’est la base mais il existe pour les recettes plus d’une centaine de variantes. Le kimchi se mange cru ou cuit selon l’humeur du chef, en accompagnement du plat ou en plat principal : gratin, galette, omelette, riz sauté…

Mais ce qui donne ce goût si particulier au kimchi, c’est sa fermentation. En France on passe du jus de raisin au vin, du lait au fromage – oui je saute quelques étapes – et en Corée les légumes fermentés se transforment en kimchi. Le temps de fermentation peut varier de quelques jours à peine…à plusieurs années ! (« Plus c’est long plus c’est bon ! » comme dirait ton oncle bourré pendant le repas de famille)

Et les bienfaits sont multiples : c’est bourré d’antioxydants, de vitamines, de nutriments et peu calorique. Il suffit de voir la réaction d’un bébé quand on lui dit qu’il va manger du kimchi toute sa vie :

Les façons de consommer le kimchi évoluent…

Il paraîtrait que le kimchi a fait son apparition il y’a presque 2000 ans ! Il était sans doute différent à l’époque et tirerait quelques origines de son voisin chinois. Malgré tout, les coréens en revendiquent l’origine complète. Et pour l’anecdote, durant les Jeux Olympiques de Séoul en 1988, le kimchi a été mis à l’honneur. Les coréens l’ont fait goûter aux sportifs, mais ça n’a pas forcément plu à tout le monde.

Le kimchi a son propre musée à Séoul – qui rassemble pas moins de 100.000 visiteurs par an ! – et est célébré lors de différents festivals dans le pays.

Il existe également la tradition du ‘kimjang’ : les coréen.ne.s se réunissent et passent un long moment ensemble à préparer du kimchi. Ils découpent les légumes, préparent les assaisonnements et mettent le tout dans d’énormes pots en terre. Les différentes familles vont enterrer dans leur jardin. Ils viendront de temps en temps récupérer la dose nécessaire de kimchi pour leurs besoins quotidiens.

Si ces rassemblements étaient autrefois populaires et fréquents, ils sont aujourd’hui plus représentés dans les campagnes. Notamment parce que les habitants des villes manquent de place. Mais cela n’empêche pas le citadin coréen d’avoir un autre recours…le réfrigérateur à kimchi (oui !) qui reproduit les températures et les conditions du sol national. Sinon, il y’a toujours les konbinis.

—-

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site internet du Musée Kimchikan ainsi que leur page Instagram qui regorge de recettes !

Bon appétit !

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply